Les dyschromies dentaires

Les dyschromies dentaires sont des anomalies de teinte des dents. Votre dentiste du centre dentaire Docali à Paris 20 Davout, déterminera la cause de la dyschromie afin d’envisager le traitement adapté.


La coloration naturelle des dents :

La couleur des dents naturelles n’est pas le blanc. Elle est déterminée par le capital génétique. Elle est influencée par des composants jaunes ou gris provenant de la teinte de la dentine (l’ivoire des dents), par le degré d’épaisseur de l’émail ainsi que par son degré de minéralisation. De plus, avec l’âge, l’émail s’use et se minéralise, laissant apparaître la teinte plus foncée de la dentine. La dent devient alors naturellement plus colorée.

En cas de dyschromie, nous ne nous trouvons plus dans un processus naturel : une dyschromie est toujours d’origine pathologique, héréditaire, liée aux habitudes (alimentation, hygiène), voire iatrogène (c’est à dire provoquée par un soin dentaire).


Les principales causes de dyschromies dentaires :

  • Les colorations : le tabac, certains microbes naturellement présents dans la salive, le manque d’hygiène, certains aliments comme le café et le thé sont à l’origine de dépôts colorés sur l’émail des dents, voire d’une coloration qui devient inhérente à la dent.
  • Certains médicaments comme les tétracyclines (antibiotiques) : s’ils sont prescrits avant l’âge de 8 ans, ils provoquent des colorations en strates de couleur jaune-gris sur presque toutes les dents.
  • Un surdosage en fluor (fluorose) : il fait apparaître des taches sur l’émail allant du blanc crayeux au jaune et au marron.
  • Une dévitalisation, un plombage volumineux : ils peuvent donner un aspect gris à la dent.
  • Un traumatisme : s’il a provoqué une hémorragie à l’intérieur de la pulpe dentaire peut donner une teinte foncée à la dent bien que celle-ci garde sa vitalité.
  • Une affection appelée hypominéralisation molaire et incisive (MIH) : elle est à l’origine de taches blanches jaunes ou marrons et fragilise l’émail des molaires et incisives.
  • Certaines maladies héréditaires comme l'amélogenèse imparfaite et la dentinogénèse imparfaite : elles affectent la teinte des dents.


Seul votre dentiste peut déterminer l’existence d’une dyschromie et en diagnostiquer la cause. Il adaptera son traitement en fonction : nettoyage approfondi, polissage, blanchiment, blanchiment interne, érosion-infiltration, micro-abrasion, composites, facettes, couronnes... Grâce à son arsenal thérapeutique varié, il est en mesure de répondre à toutes vos attentes en matière d’esthétique dentaire, avec une sécurité maximale pour vos dents et pour vos gencives.

 

Image par lisa runnels de Pixabay