La maladie parodontale : un facteur de risque pour d’autres maladies

En France, seulement 4 personnes sur 10 savent que la maladie parodontale est un facteur de risque pour d’autres maladies vous explique le centre dentaire Docali à Paris 20.

Les Français en sont encore trop peu conscients : la maladie parodontale (maladie des gencives et de l’os de soutien des dents) est un facteur de risque pour d’autres maladies. Selon une étude réalisée par la Société Française de Parodontologie et d’Implantologie Orale, seulement 40% des Français le savent.

Pourtant, de nombreuses études scientifiques le prouvent : la maladie parodontale favorise les maladies cardiovasculaires, le diabète, la polyarthrite rhumatoïde, les accouchements prématurés et d’autres maladies (cancer du côlon, maladie de Parkinson… Les chercheurs ne cessent de faire de nouvelles découvertes du même type !)

La maladie parodontale évolue à bas bruit pendant une longue période, parfois des années, avant que le patient n’en perçoive les signes. Des saignements gingivaux ou même une mauvaise haleine et évidemment les déchaussements dentaires sont des signaux d’alerte. Si cela vous concerne, surtout, n’attendez pas pour consulter votre dentiste : plus la parodontite est traitée précocement, plus elle a des chances d’être bien soignée !

Hand photo created by cookie_studio - www.freepik.com